Mes engagements à l'Assemblée

Affaires économiques



Secrétaire de la Commission des Affaires économiques à l’Assemblée nationale, je suis particulièrement mobilisée sur les sujets relatifs à l’économie et à l’emploi. 
D’abord, dans le cadre des grandes réformes économiques conduites depuis le début du quinquennat comme la réforme du code du Travail (2018) ou la loi PACTE pour la croissance et la transformation des entreprises (2019). Mais, aussi, en gardant un lien constant avec les acteurs économiques du Pays d’Aix, qu’ils soient chefs d’entreprise, indépendants ou salariés. 
 Depuis le début de mon mandat, je suis convaincue que c’est en écoutant les acteurs de terrain et en faisant remonter leurs propositions et leurs difficultés que nous pourrons mettre en place les conditions pour créer des emplois et de la richesse sur nos territoires.

Coopératives, mutuelles, associations, fondations, entreprises à mission, l’économie sociale et solidaire (ESS) regroupe l’ensemble des acteurs économiques dont les activités et la gouvernance sont fondés sur les principes de solidarités et d’utilité sociale. 

Créatrice d’emplois et en constante innovation, l’économie sociale et solidaire est un pan essentiel de l’économe française puisque les entreprises de l’ESS emploient près de 2,4 millions de personnes (14% de l’emploi salarié privé) et contribuent pour plus de 10% à la richesse nationale. 

Présidente du groupe d’études sur l’économie sociale et solidaire à l’Assemblée nationale, je suis engagée depuis le début de mon mandat pour accompagner l’innovation sociale et environnementale, en lien tant avec les acteurs locaux qu’avec la secrétaire d’Etat à l’ESS Olivia Grégoire.

Economie sociale et solidaire


Agriculture péri-urbaine et lutte contre l'artificialisation



Développement d’une agriculture locale et de circuits courts, préservation de notre souveraineté alimentaire, réduction de l’usage des produits phytosanitaires, les enjeux de l’agriculture sont essentiels non seulement pour les agriculteurs eux-mêmes mais aussi pour notre alimentaire et notre qualité de vie. 

C’est pourquoi, dès les Etats généraux de l’alimentation, je me suis fortement pour la protection des terres et la lutte contre l'artificialisation (l'urbanisation intensive). 
Dans ce cadre, je suis l’auteure d’un rapport d'information sur le foncier agricole, afin de proposer des solutions pour préserver les terres agricoles et pour favoriser l’installation des jeunes agriculteurs.

Co-Présidente du Comité pour l'économie verte, notre groupe a proposé un avis diagnostic et des recommandations nationales pour lutter contre l'artificialisation.


Le bien-être animal est un sujet sur lequel nous devons faire plus. C’est une conviction personnelle mais aussi une attente forte de nos concitoyens. 

Lutte contre les violences faites aux animaux de compagnie, amélioration des conditions d’élevage, interdiction de certaines pratiques de chasse d’un autre temps, place de l’animal en ville, autant de sujets qui me tiennent à cœur et pour lesquels je suis mobilisée au sein du groupe d’études cause animale à l’Assemblée nationale.

Bien-être animal